Divers

Crise des Subprimes : historique, causes et conséquences

En 2008, la plus puissante et ancienne banque « Lehman Brothers » des États-Unis d’Amérique à faire faillite. Cette faillite est survenue suite à la crise financière de subprimes. Ce fut un grand choc financier qui a engendré d’énormes conséquences désastreuses sur le continent américain et aussi presque tous les pays du monde ont été victimes des conséquences de cette crise. C’est ainsi que cet article se concentrera à vous informer de tout ce qu’il faut savoir sur la crise des subprimes.

Historique de la crise financière des subprimes

En 2000, la banque centrale américaine a décidé d'octroyer des prêts immobiliers aux citoyens américains. Ce marché de prêt s’est fortement développé au point où en 2006, les banques américaines ont mis en place la titrisation pour faire face au grand nombre de demandeurs. C’est de là que la crise des subprimes a pris effet suite à des défauts de paiement grandissants. L’évolution de cette situation cause la faillite de nombreuses banques en 2008 provoquant ainsi une crise financière et économique dans les pays hauts.

Les causes et conséquences de la crise de subprime

Plusieurs facteurs sont à la base de la crise des subprimes. Le facteur principal est la hausse des prêts hypothécaires à risque. Un autre facteur est la baisse des taux directeurs d’emprunt qui engendrera une forte demande des prêts immobiliers. Et pour couronner le tout, bon nombre d’emprunteurs n’arrivent plus à solder leurs dettes. Face à cette situation d’insolvabilité, ils préfèrent plutôt céder leurs biens mobiliers.  Par ailleurs, s’ajoute le pouvoir limité de refus de prêts des institutions financières.

Quant aux conséquences engendrées par la crise financière, on note principalement la faillite de plusieurs banques mondiales. C’est dans une crainte d’effondrement du système bancaire mondiale que les États ont décidé de mettre en œuvre plan de recapitalisation. Cependant, des milliards de dollars ont été injectés pour permettre aux banques de survivre à la crise. Ce faisant, les grandes puissances économiques mondiales vont subir une forte régression de leurs activités économiques.